HISTORIQUE

1 |  2

Médecin et écrivain humaniste, François Rabelais passa son enfance à contempler le Château. Il évoqua cette demeure dans son plus célèbre ouvrage «Gargantua» où il situa l’une des innombrables batailles de la guerre Picrocholine : Picrochole, le roi de Lerné, s'opposant à Grandgousier, le père de Gargantua, dans les allées du Château qui fut pillé et détruit.

Aujourd’hui, entre les prairies et les vignes, se dévoile la forteresse médiévale où fut logée Jeanne d’Arc en 1429. Au XVIIe siècle, de nouveaux communs furent bâtis dans la basse-cour, puis au XVIIIe siècle des écuries vinrent compléter l’ensemble.

A partir de 1736, l'architecte Aujubault aménagea un jardin régulier dit «à la française».
Racheté par l'écrivain belge Maurice Maeterlinck vers 1916, il fut acquis en 1930 par l'avionneur Pierre-Georges Latécoère qui entreprit sa restauration en compagnie de l'architecte blésois : Henri Lafargue et du paysagiste Albert Laprade.

Entièrement restauré, cet ensemble historique vous invite aujourd’hui à la découverte des lieux. Château, pont, douves, pavillon médiéval dit pavillon Louis XIII, communs, et pavillon d'entrée, ainsi que les jardins clos en terrasse, l’ancien verger et l’allée dite de Seuilly sont classés sur la liste des Monuments Historiques.

- En savoir plus -